Depuis 2018 le service départemental de l’archéologie, le Pôle d’Interprétation de la Préhistoire et le service régional de l’archéologie de la DRAC Nouvelle‐Aquitaine se sont associés pour programmer des rencontres d’actualité sur l’archéologie en Dordogne et en Nouvelle Aquitaine, les journées « Archéo‐Actu ».

Ces rencontres sont portées en alternance par le Pôle d’Interprétation de la Préhistoire aux Eyzies sur les thématiques liées à la préhistoire, les années impaires, et par le service départemental de l’archéologie à Périgueux sur les projets liés aux périodes historiques, les années paires.

Pour poursuivre et augmenter l’expérience, les deux partenaires ont choisi de créer ce site internet dédié.
En naviguant sur les différents onglets, vous pourrez découvrir : les conférences des rencontres annuelles, l’actualité récente de la recherche avec des vidéos, des interviews, des visites de sites, des présentations de fouilles programmées en cours, des contenus multimédias et de nombreux articles sur l’actualité régionale de la recherche.

Programme – Samedi 13 novembre 2021

Matinée

9h30-10h30 : Accueil officiel
Mme Régine Anglard, Vice-présidente chargée de la Culture, de la langue et des cultures occitanes
Mme Hélène Mavéraud-Tardiveau, conservatrice régionale de l’archéologie adjointe, Direction régionale des affaires culturelles de Nouvelle-Aquitaine

10h30-11h15 : Coralie Demangeot
Une nouvelle nécropole du Premier âge du Fer dans les landes du Lot-et-Garonne : résultats préliminaires de la fouille préventive du site du Papetier à Pindères
En 2019, la fouille du site de Pindères a permis d’explorer une vaste nécropole à incinérations du Premier âge du Fer (800-450 avant Jésus-Christ), caractérisée par près d’une quarantaine de cercles de pierres érigés à l’aide de blocs calcaires et de riches dépôts funéraires.
Coralie Demangeot est archéo-anthropologue au sein de la société Hadès, chercheur associé au laboratoire PACEA (UMR5199, université de Bordeaux).

11h15-12h : Romain Valette
La métallurgie du fer à la Protohistoire et au début de l’Antiquité : quelques exemples récemment étudiés en Dordogne
Le travail du fer était relativement peu connu en Dordogne avant des fouilles récentes conduites par le service départemental de l’archéologie sur plusieurs sites du territoire. Ces fouilles ont livré des vestiges métallurgiques sous la forme de déchets de production (scories, chutes de forge, battitures etc.) dont l’étude attentive permet de détailler les différentes phases du traitement du fer et de caractériser la fonction globale des activités d’un site dans la chaine de production (extraction du minerai, réduction, forge).
Romain Valette est docteur en archéologie, spécialisé en paléométallurgie du fer, membre associé de l’UMR 5607 Ausonius

12h-12h45 : Arnaud Barbeyron
Le site médiéval de Chauzeys à Saint-Médard-de-Mussidan
Daté du 11e au 13e siècle, le site comprend une aire d’ensilage associée à des fours domestiques, situés en périphérie d’un habitat. L’étude a permis de dresser le portrait au quotidien d’une communauté modeste, à une échelle peu observée en Périgord au début du second Moyen Âge.
Arnaud Barbeyron, archéologue, Conseil départemental de la Dordogne

Après-midi

14h15-15h : Dominique Castex
La chapelle du Château des Milandes (Castelnaud-la-Chapelle, 16e s.) : du terrain à l’interprétation d’un petit ensemble funéraire
La fouille du caveau des Milandes a livré des restes humains désordonnés et du petit mobilier susceptibles d’appartenir à la famille de Caumont. Leur analyse a permis de restituer la gestion funéraire et de fournir l’âge et le sexe des inhumés ; un cœur en plomb et des crânes sciés témoignent notamment de pratiques d’embaumement propres à cette époque.
Dominique Castex est directrice de recherche à l’UMR 5199 PACEA du CNRS, Université de Bordeaux. Ses recherches concernent des analyses de populations humaines archéologiques prenant en compte les interactions des données relevant de l’archéologie funéraire et de l’anthropologie biologique

15h-15h45 : Jonathan Letuppe, Séverine Mages
Les effacements des seuils sur la Dronne, à Saint-Saud-Lacoussière et Saint-Pardoux-La-Rivière
A l’occasion du démontage d’une série de barrages, des études archéologiques ont été menées entre 2016 et 2019 sur le cours de la Dronne, entre Thiviers et Nontron, complétant notre connaissance de la construction et de l’évolution de ces infrastructures étroitement liées à l’activité des moulins. Ces interventions ont été réalisées pour le Parc naturel régional Périgord-Limousin à la faveur du programme européen de mise en œuvre de la continuité écologique sur les fleuves et rivières.
Jonathan Letuppe et Séverine Mages sont responsables d’opérations dans la société Eveha, spécialisée dans le bâti médiéval. Cette communication est présentée en collaboration avec le PNR Périgord-Limousin

15h45-16h30 : Gilbert Faurie
Recherches archéologiques industrielles à Forge Neuve, commune de Javerlhac-La Chapelle-Saint-Robert
Les hauts-fourneaux de Forge Neuve ont fonctionné du début du 15e au 19e siècle. Les fouilles et les recherches menées dans le cadre d’un projet collectif ont permis de préciser l’historique et l’évolution du site, mais également de resituer la place de cette industrie locale dans un contexte régional.
Gilbert Faurie est cadre dirigeant retraité dans le domaine de la métallurgie (fonderie, mécanique et électromécanique), membre et administrateur de quatre associations locales, Route des Tonneaux et des Canons, 3F3M, CPIE Périgord-Limousin, Route des canons de forge d’Ans, responsable scientifique du projet collectif de recherche « Au temps des hauts-fourneaux en Périgord, Charente et Limousin »

16h30-17h15 : Marc Mentel
Etude et valorisation des ouvrages fortifiés de la seconde guerre mondiale sur le bassin d’Arcachon.
Le Groupe de recherches archéologiques sur le mur de l’Atlantique a pour mission principale d’améliorer la connaissance sur les fortifications du Mur de l’Atlantique et notamment sur les 140 km du secteur défensif côtier autour du bassin Arcachon. L’association s’intéresse à l’aspect historique, à la biodiversité, aux problématiques de gestion et de valorisation de ce patrimoine.
Marc Mentel est président et cofondateur du GRAMASA (Groupe de recherches archéologiques sur le mur de l’Atlantique secteur Arcachon). Il est notamment responsable scientifique d’opérations archéologiques sous-marines pour le DRASSM (Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines)

Projection de film

18h : Le refuge oublié – Prix spécial du jury du Festival Icronos de Bordeaux 2020, en présence de David Geoffroy, réalisateur

Réalisation: David Geoffroy
Production: France Télévisions – France 3 Normandie, Court-jus Production, Inrap. Avec le soutien du Ministère de la Culture – DRAC Normandie, du département du Calvados et de la Commune de Fleury-sur-Orne.
France – 2019 – 52′

En périphérie de Caen, des archéologues étudient les vestiges laissés par des centaines de civils réfugiés dans une carrière souterraine pour se protéger des bombardements alliés, lors du débarquement de Normandie. En juin 1944, Yvette Lethimonier a douze ans, lorsqu’elle se réfugie avec sa famille et plusieurs centaines de personnes, dans ce vaste souterrain.
Aujourdʼhui, Yvette est de retour dans ce refuge. Aidée par des archéologues, elle redescend dans la carrière, à plus de 20 mètres sous terre. Tandis qu’elle replonge dans cet univers souterrain, ce sont ses souvenirs qui refont surface. Yvette est venue faire la paix avec un passé encore douloureux. Pour les archéologues, le témoignage dʼYvette est extrêmement précieux.

Le film est projeté dans la programmation du Mois du film documentaire en partenariat avec Icronos.

Centre départemental de la communication, 1 cours Saint-Georges, Périgueux
Renseignements : Service départemental de l’archéologie
05 53 02 03 40 / cg24.archeologie@dordogne.fr

Rencontres annuelles

Chantiers de fouilles